9 OCTOBRE - 20 DÉCEMBRE 2014

LA MAIN DU RÊVE

GALERIE EPONYME, BORDEAUX, FRANCE
VERNISSAGE 9 OCTOBRE 2013

http://www.eponymegalerie.com

4 OCTOBRE 2013

NUIT BLANCHE TORONTO

ART GALLERY OF ONTARIO - Jackman Hall
CONSERVATEUR: DOMINQUE FONTAINE

PROJECTION DU FILM LA MAIN DU RÊVE

1 OCTOBRE - 1 NOVEMBRE 2014

LE TEMPS À REBROUSSE-POIL (L’AB-SENS DE SENS)

LA COMPAGNIE, LIEU DE CRÉATION, MARSEILLE, FRANCE
CONSERVATEUR: PAUL-ÉMILE ODIN
VERNISSAGE 1 OCTOBRE
ARTISTES: Claire Dantzer, Faycal Baghriche,Jean-Gabriel Périot, Laurent Fiévet, Pascal Grandmaison, Zack Dougherty

LE TEMPS À REBROUSSE-POIL (L’AB-SENS DE SENS) | Marseille expos

FILMS PRÉSENTÉS

NOSTALGIE #1 2013: http://www.pascalgrandmaison.com/index.php?/recent-works/nostalgie-1/
LA MAIN DU RÊVE, 2013: http://www.pascalgrandmaison.com/index.php?/recent-works/2013-la-main-du-reve/

1 AOUT - 19 OCTOBRE 2014

Where do I end and you begin

EDINBURG CITY ART CENTER
Edinburgh Art Festival – Commissions – Where do I end and you begin

The participating curators are Aaron Kreisler (Dunedin, NZ); Thembinkosi Goniwe (Johannesburg, SA); Vidya Shivadas (New Delhi, IND); Kathleen Ritter (Vancouver, CA); and Richard Hylton (London, UK).

Full list of participating artists: Rebecca Belmore (b. 1960, Canada); Kushana Bush (b. 1983, New Zealand); Steve Carr (b. 1976, New Zealand); Mary Evans (b. 1963, Nigeria); Pascal Grandmaison (b. 1975, Canada); Shilpa Gupta (b. 1976, India); Kay Hassan (b. 1956, South Africa); Gavin Hipkins (b. 1968, New Zealand); Antonia Hirsch (b. 1968, Germany); Brian Jungen & Duane Linklater (b. 1970 & 1976, Canada); Amar Kanwar (b. 1964, India); Naeem Mohaiemen (b. 1969, UK); Uriel Orlow (b. 1973, Switzerland); Emma Rushton & Derek Tyman (b. 1966 & 1965, UK); Mary Sibande (b. 1982, South Africa); Arpita Singh (b. 1937, India); Masooma Syed (b. 1971, Pakistan); Shannon Te Ao (b. 1978, Australia); Yvonne Todd (b. 1973, New Zealand); and Kemang Wa Lehulere (b. 1978, South Africa)

PRESENTATION DU FILM SOLEIL DIFÉRRÉ: http://www.pascalgrandmaison.com/index.php?/recent-works/2011-soleil-differe/


25/02/2014 - 02/03/2014

LES RENCONTRES INTERNATIONALES NOUVEAU CINÉMA ET ART CONTEMPORAIN
PALAIS DE TOKYO - LA GAÎTÉ LYRIQUE , PARIS
DU 25 FÉVRIER AU 2 MARS.

PRÉSENTATION DU FILM SOLEIL DIFFÉRÉ, 2010

LES RENCONTRES INTERNATIONALES CRÉERONT PENDANT 7 JOURS UN ESPACE DE DÉCOUVERTE ET DE RÉFLEXION DÉDIÉ AUX PRATIQUES CONTEMPORAINES DE L’IMAGE EN MOUVEMENT.
Notre culture visuelle contemporaine se situe au croisement de questionnements esthétiques, sociaux et politiques de notre époque, et d’enjeux liés à l’évolution des modes de production et de diffusion. Les Rencontres Internationales proposent d’explorer ces pratiques et leur évolution.

Entre nouveau cinéma et art contemporain, cette plateforme unique en Europe propose une ouverture rare sur la création audiovisuelle contemporaine. Approches documentaires, fictions expérimentales, vidéos, formes hybrides : la programmation des Rencontres Internationales est le fruit d’un travail de recherche approfondi et d’invitation à des artistes marquants du cinéma et de l’art contemporain.

En présence d’artistes et de réalisateurs du monde entier, cette édition exceptionnelle proposera une programmation internationale inédite réunissant 120 œuvres provenant de 40 pays, des artistes et réalisateurs reconnus sur la scène internationale aux côtés de jeunes artistes et de réalisateurs présentés pour la première fois : des projections en salle - de nombreux films en première, des séances spéciales, une programmation vidéo -, des performances, un cycle de débats et de tables rondes en présence de directeurs de centres d’art et de musées, curateurs, artistes et distributeurs, qui partageront avec le public leur expérience et leur réflexion sur les nouvelles pratiques audiovisuelles et leurs enjeux.

La programmation à la Gaîté Lyrique et au Palais de Tokyo est entièrement en entrée libre.

Programme détaillé www.art-action.org


SOLEIL DIFFÉRÉ, 2010

22/02/2014 - 27/04/2014

LA MAIN DU RÊVE, 2013
MUSÉE D'ART DE JOLIETTE
22 FÉVRIER - 27 AVRIL

COMMISSAIRE: MARIE-CLAUDE LANDRY
INFORMATION:
http://museejoliette.org/fr/expositions/en_cours_au_maj/la_main_du_reve

Dans le cadre de sa programmation Le jour et la nuit, l’Espace urbain du Musée d’art de Joliette présente les samedis et dimanches, de 13 h à 16 h, La main du rêve (2013) de Pascal Grandmaison. De qualité cinématographique, cette projection couleur de 45 min 22 s montre, par « temporalité renversée », la réaction d’une nature mue par une action invisible. La fluidité des mouvements, la proximité du sujet, la finesse des détails, l’absence de narration, le caractère surréaliste de la bande sonore, tout comme la sensualité avec laquelle se dévoilent les éléments, plongent le spectateur au cœur d’une nature en suspension qui transcende la réalité.

Comme le souligne la commissaire et conservatrice de l’art contemporain Marie-Claude Landry, « chez Grandmaison, le traitement du thème de la nature et de ses déclinaisons est passé, au fil des ans, d’une approche formaliste et abstraite […] à une approche [plus] poétique où le spectateur est rapidement [hypnotisé] par l’image ». Par ses œuvres, qu'il crée avec une rigueur et une minutie presque chirurgicale, Grandmaison met en lumière la part d’invisible d’un monde qui souvent nous échappe. Par de subtiles distorsions, il s’attarde à nous faire réfléchir sur notre manière de voir, révélant ainsi les détails cachés de « l’ordinaire » qui soudainement prend un caractère nouveau.

04/04/2014 - 05/04/2014

NEUTRALITY EXCAPE, 2008
SASKATOON SYMPHONY ORCHERTRA / PAVED ARTS
4-5 AVRIL 2014

COMMISSAIRE: LEAH TAYLOR
INFORMATION:

12/10/2013 - 23/11/2013

PASCAL GRANDMAISON
LA LIMITE DE L'ÉCHO

GALERIE RENÉ BLOUIN
10, rue King, Montreal

LA MAIN DU RÊVE, 2013, VIDEO PROJECTION 20', 45 min. Extrait 1

NOSTALGIE #1,2013, VIDEO HD , ECRAN PLASMA, 10 MINUTES

04/10/2013 - 04/12/2013

FRESNOY, TOURCOING, FR
LA MAIN DU RÊVE, 2013 dans le cadre de l'exposition À Montréal, quand l’image rôde

Avec : Dominique Blain, Jacinthe Carrier, Pascal Grandmaison, Manon De Pauw, Patrick Bernatchez,
Nadia Myre, Jean Dubois, Jean-Pierre Aubé, Emmanuelle Leonard, Yann Pocreau
Commissaire : Louise Déry

À Montréal, quand l’image rôde présente le travail d’une génération
d’artistes de Montréal dont la recherche est traversée par l’exploration
des notions de souffle, de reflet et d’écho.
Leurs oeuvres nous exposent à l’idée de l’image manquante, non pas
celle qu’il nous faut trouver ou retrouver, mais bien celle qui fait que
l’on cherche. Car le regard appelle l’image, il l’implore, comme dit
Pascal Quignard, « pour exaucer sa faim ». De quelle faim s’agit-il ?
Celle d’un monde que nous pourrions saisir avec plus d’assurance ?
Celle d’une existence dont nous saurions contrer le vertige ? Celle d’un
imaginaire que nous serions capables de relancer ? Ou celle d’une très
grande nécessité d’y voir mieux, d’y voir plus, d’y voir de plus près,
afin d’approcher toutes ces images qui rôdent et qui renferment des
parcelles de vie, de réel, de monde ? L.D.


LA MAIN DU RÊVE, 2013 video 4k , 47 min

05/10/2013

CENTRE CULTUREL CANADIEN, PARIS, FR
NUIT BLANCHE 2013
18H - 02:00
SOLEIL DIFFERE dans le cadre de la compilation video L'ENTRE-IMAGES

Avec : Michel de Broin, Jacinthe Carrier, Sophie Bélair-Clément,
Pascal Grandmaison, Frédérick Lavoie, Aude Moreau
Commissaires : La Fabrique d'expositions

Soleil differé, 2010 video

14/09/2013 - 05/01/2014
2013 Sobey Art Award Exhibition

September 14, 2013 – January 5, 2014
Curator: Sarah Fillmore

The 2013 Sobey Art Award exhibition features works by the five shortlisted artists vying for this year’s Award. They are:

• West Coast and the Yukon: Isabelle Pauwels
• Prairies and the North: Mark Clintberg
• Ontario: Duane Linklater
• Quebec: Pascal Grandmaison
• Atlantic: Tamara Henderson

The Sobey Art Award is Canada's pre-eminent award for contemporary Canadian art. This is your chance to discover what is new in Canadian art now. The award established in 2002 is awarded to a Canadian artist age 40 and under who has exhibited in a public or commercial art gallery within 18 months of being nominated. The winner of the award will be announced on the evening of Wednesday October 9th, 2013, with $50,000 going to the winner and $5,000 awarded to each of the other finalists.

2013/01/10 - 2013/02/03

Vidéozoom Anthology Film Archives, soirée d’ouverture du projet MontréAL/Brooklyn: 10 janvier à 20h
32 Second Avenue, Manhattan, New York

Vidéozoom Interstate Projects NY du 13 janvier au 3 février


PRESENTATION DE SOLEIL DIFFERE, 2010 VIDEO HD, 15 MIN.

2012/12/06 - 2013/03/02

LE JOUR DES 8 SOLEILS 2012

8 PROJECTIONS SIMULTANÉES SUR 8 ÉDIFICES DANS LE CENTRE-VILLE DE MONTREAL HIVERS 2012 - 2013

Extrait sur les sites des 8 projections extérieures Le jour des 8 soleils, 2012

DANS LE CADRE DE L'ÉVÉNEMENT LUMINOTHERAPIE DANS LE QUARTIER DES SPECTACLES
DU 6 DÉCEMBRE AU 2 MARS
 SUR HUIT FAÇADES DU QUARTIER DES SPECTACLES
JEUDI ET DIMANCHE DE 17H À 23H
 VENDREDI ET SAMEDI DE 17H À 2H

Extrait images du déroulement temporel:

2012/11/14 - 2013/03/22

AU MILLIEU DE NULLE PART

PASCAL GRANDMAISON, ISABELLE HAYEUR THOMAS KNEUBUHLER

Centre culturel canadien
Mois de la photo à Paris


pascal grandmaison, Void view 10, 2010

Au milieu de nulle part est une expression qui pointe une chose ou un emplacement isolé, qui sort de l'ordinaire ou qui fait saillie de manière inopinée à partir de l'immensité plane. Littéralement une situation insituable – une absurdité, un paradoxe, une tromperie, un leurre, un éclat – qui représente un objet fabuleux pour la photographie.

Les photographes Pascal Grandmaison, Isabelle Hayeur et Thomas Kneubühler, réunis ici pour la première fois, ont en commun cet intérêt manifeste pour ce qui n'est pas censé être au centre de l'attention. Par le cadrage photographique ils proposent un autre découpage du réel pour nous emmener ailleurs. Non pas vers quelque forme d'exotisme mais, bien au contraire et plus familièrement, « au milieu de nulle part ».

L'exposition Au milieu de nulle part réunit 53 œuvres photographiques issues de différentes séries réalisées entre 1998 et 2011.

Cette exposition est présentée avec le soutien de la Galerie René Blouin (Montréal), de la Galerie Division (Montréal) et de la Galerie Eponyme (Bordeaux).

Commissaire : Catherine Bédard


Centre culturel canadien
5, rue de Constantine – 75007, Paris
T. +33 (0)1 44 43 21 90 – www.canada-culture.org

Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de 10h à 18h
et le jeudi jusqu’à 19h - Entrée libre
Métro/RER : Invalides

2012/10/09 - 2012/12/08

Montréal/Brooklyn. Vidéozones

Sophie Bélair-Clément, Olivia Boudreau, Robert Boyd, Jacynthe Carrier, Michel de Broin, Pascal Grandmaison, Tatiana Istomina, Elisa Kreisinger & Marc Faletti, Frédéric Lavoie, Marko Markovic, Aude Moreau, Rosemarie Padovano, Celia Rowlson-Hall


pascal grandmaison, Soleil differé, 2010 video

Commissaires : La Fabrique d’expositions et Boshko Boskovic
Du 19 octobre au 8 décembre 2012
Vernissage : le samedi 20 octobre à 14 h
En collaboration avec le Centre Clark
La Galerie de l’UQAM est heureuse d’annoncer sa participation à l’événement Montréal/Brooklyn, un incontournable de l’automne. Montréal/Brooklyn, c'est la première rencontre artistique entre les deux villes depuis plus d'une décennie. Le projet, une initiative du Centre Clark qui regroupe 16 institutions, réunit près de 40 artistes visuels issus de nos scènes effervescentes et hétérogènes et propose une série d’évènements spéciaux.

Pour la présentation à la Galerie de l’UQAM, les commissaires ont sélectionné, dans leur ville respective, le travail d’artistes bien ancrés dans leur milieu. Vidéozones est une compilation vidéographique d’œuvres de sept artistes de Montréal et de six artistes vivant à Brooklyn, qui explorent de manière singulière les dimensions formelles et narratives de l’image en mouvement.

2012/07/03

RENCONTRES INTERNATIONALES PARIS/BERLIN/MADRID

RENCONTRES INTERNATIONALES PARIS/BERLIN/MADRID

PRESENTATION DU FILM LIGHT MY FICTION 2010

2010 LIGHT MY FICTION INFORMATION SUR LE FILM ICI


HAUS DER KULTUREN DER WELT
John-Foster-Dulles Allee 10, 10557 Berlin. Anfahrt > Hier klicken
S-Bahn: Linien S5, S7, S9, S75 - Hauptbahnhof.

30/05/2012

PASCAL GRANDMAISON PLUMBS THE DEPTHS OF PHOTOGRAPHY
AT PREFIX

(Toronto) – Prefix Institute of Contemporary Art is pleased to present Half of the
Darkness , a solo exhibition by Québecois artist Pascal Grandmaison, curated by Scott
McLeod.

web link: http://www.pascalgrandmaison.com/index.php?/recent-works/2010-half-of-the-darkness/

Consisting of a massive archive of negative photographic prints, the installation
considers the history and technology of the medium, drawing upon its specific properties as a
mode of visual representation. The exhibition is accompanied by an essay by contemporary art
historian Anja Bock, published in Prefix Photo 25.

An opening reception, in conjunction with the release party for Prefix Photo 25, will be
held on Thursday, May 3 from 7 to 10 PM at Prefix, located at 401 Richmond Street
West, Suite 124, Toronto. The artist, writer and curator will be present. The gallery is open from
Wednesday to Saturday, 12 to 5 PM, and admission is free. The exhibition continues until
July 21, 2012.

CATALOGUE

Half of the darkness , Pascal Grandmaison

Textes de Kevin Muhlen, Marie Fraser, Christopher Eamon, Adam Budak, Serge Murphy ; entretien entre Pascal Grandmaison et Béatrice Josse.

Design Graphique: UNIFORM

2011
édition bilingue (français / anglais)
21 x 25 cm (relié)
352 pages (ill. coul. et n&b)
45 €
ISBN : 978-3-947785-81-4
EAN : 9783947785814

POUR COMMANDER: LES PRESSE DU RÉEL, FRANCE

CLIQUER ICI / CLIC HERE

Première monographie exhaustive de l'artiste canadien, cette luxueuse publication rassemble quelque 250 images reproduites en pleine page, cinq essais et un entretien.
Publié suite à l'exposition éponyme au Casino Luxembourg – Forum d'art contemporain, de janvier à mai 2011.
Les photographies, vidéos et sculptures de Pascal Grandmaison (né en 1975, vit et travaille à Montréal) s'inscrivent dans un univers formel très particulier, uni dans son ensemble par une harmonie esthétique et une étonnante cohérence visuelle, caractérisé par des tonalités s'articulant autour des variations de noir et de blanc. Cette bichromie renvoie à une polarité latente dans l'ensemble de son œuvre, qui se manifeste dans la douce tension des principes opposés : le clair et l'obscur, la présence et l'absence, le matériel et l'immatériel, la force et la fragilité, le réel et l'imaginaire, la distance et l'intimité, la gravité et l'apesanteur. Une tension qui s'instaure surtout entre l'homme – sujet principal, parfois en creux, des travaux même les plus abstraits de l'artiste – et un environnement qu'il prétend pouvoir maîtriser, et que Grandmaison explore en revisitant l'histoire de la photographie, à partir de divers documents d'archives et de procédés techniques qui dévoilent aussi la réalité subjective et l'univers fictionnel créés par la profusion d'images actuelle.

NATIONAL GALLERY OF CANADA
RECENT ACQUISITION

SOLEIL DIFFERE, 2010
VIDEO HD, 15 MIN.

2011/11/21

CENTRE POMPIDOU, PARIS

RENCONTRES INTERNATIONALES PARIS/BERLIN/MADRID

PRESENTATION DU FILM LIGHT MY FICTION 2010

2010 LIGHT MY FICTION INFORMATION SUR LE FILM ICI


2011/11/15 - 2012/02/15

Pascal Grandmaison: Light my fiction

29 sept.-05 nov. 2011

Vernissage le 29 sept. 2011

EPONYME GALERIE, Bordeaux

Eponyme propose une exposition monographique de l'artiste québécois Pascal Grandmaison.
Le titre «Light my fiction» révèle le propos d'une oeuvre complexe et stratifiée.

vue d'exposition

2011/09/24 - 2012/02

DARK MATTERS
The Whitworth Art Gallery, Manchester, UK

curator: Helen Stalker

Pascal Grandmaison – Projections, à compter du samedi 4 juin.

La Galerie René Blouin est heureuse de vous convier à l’ouverture de l’exposition Pascal Grandmaison - Projections, dans son nouvel espace, au 2020 rue William.

Deux vidéos de l’artiste y seront projetées :

One eye open, 2011
The Neutrality Escape, 2008

Galerie René Blouin
2020 rue William
Montréal, Qc
H3J 1R9
514 393 9969
g.rb@videotron.ca
www.galeriereneblouin.com
Heures : du mardi au vendredi, de 10 h à 18 h
le samedi, de 10 h à 17 h; et sur rendez-vous


One eye open, 2011, 3 projections video hd 5min 30 sec, vue galerie René Blouin


One eye open, 2011, 3 projections video hd 5min 30 sec, vue galerie René Blouin


One eye open, 2011, 3 projections video hd 5min 30 sec, vue galerie René Blouin


One eye open, 2011, 3 projections video hd 5min 30 sec, vue galerie René Blouin


The Neutrality Escape, 2008 11-minute 1080P video loop with sound

2011 avril 02 - 30

PASCAL GRANDMAISON: SOLEIL DIFFERE

Jessica Bradley Art + Projects, TORONTO, CANADA

2011 JAN 29 - MAI 01

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

Pascal Grandmaison – Half of the darkness

____________________PLUS D'INFO DANS / MORE INFO IN RECENT WORK MENU


HALF OF THE DARKNESS 2010 360 color ink jet prints


Desperate island 2010, sculptures, No black light 2008, 10 photographies


SOLEIL DIFFÉRÉ 2010 VIDEO HD, 15 MIN.


VOID VIEW 2010 28 INK JET PRINT


LIGHT MY FICTION 2010, 1080P HD video projection with sound, 27 min.


I lost you in the desert 2010


If one travelled in a straight line 2010, 40 Ink jet prints 24 x 17.5 inches

Avec Half of the darkness, Pascal Grandmaison (né en 1975 ; vit et travaille à Montréal, Canada) bénéficie d’une première exposition monographique en Europe après avoir surtout exposé au Canada et aux États-Unis.

Le titre de l’exposition fait référence à l’oeuvre éponyme imposante, installée dans la grande salle du Casino Luxembourg et composée de 356 photos en noir et blanc posées sur quatre socles bas. Half of the darkness condense en elle seule le discours artistique de Pascal Grandmaison de ces dernières années et tisse des liens avec d’autres (séries) d’oeuvres par un jeu subtil d’analogies formelles et conceptuelles.

De prime abord, une vision d’ensemble s’impose par l’unité chromatique de l’oeuvre, qui reflète la prédilection de l’artiste pour les tonalités s’articulant autour des variations de noir et de blanc. Alors que la monochromie de l’ensemble invite à la contemplation et à la méditation – notions qui traversent comme un fil rouge l’oeuvre de Grandmaison –, elle permet avant tout une première lecture formelle de l’oeuvre et renvoie aux débuts du médium de prédilection de l’artiste : la photographie. Issues de livres et de documents d’archives divers, les images témoignent de l’intérêt porté par Grandmaison à l’histoire de la photographie, qu’il revisite, tantôt à travers sa technique, tantôt à travers sa fonction.

Les documents photographiques de Half of the darkness sont tous des mises en scène de l’Homme par rapport à son environnement, qu’il prétend dominer et maîtriser. Ils dévoilent ainsi la réalité subjective et l’univers fictionnel que crée le médium photographique, plutôt que de donner une représentation objective du monde. La représentation délibérée des clichés en négatif est à la fois une allusion conceptuelle à la technique et à l’artifice de la photographie, mais renvoie également à sa démocratisation grâce au procédé du négatif, donnant lieu à une profusion d’images – comme celles mises en exergue dans Half of the darkness.

L’ambiguïté du titre Half of the darkness renvoie, d’une part, à la représentation formelle des sujets par impression lumineuse, sujets qui se dévoilent ici, paradoxalement, par leur inversion chromatique et par le renversement du point de vue. D’autre part, il fait référence à la polarité latente dans l’ensemble de l’oeuvre de Grandmaison qui se manifeste dans la douce tension des principes opposés : le clair et l’obscur, la présence et l’absence, le matériel et l’immatériel, la force et la fragilité, le réel et l’imaginaire, la distance et l’intimité, la gravité et l’apesanteur.

En général, les photographies, vidéos et sculptures de Pascal Grandmaison s’inscrivent dans un univers formel très particulier, uni dans son ensemble par une harmonie esthétique et une étonnante cohérence visuelle. L’exposition Half of the darkness présente un nombre important de nouvelles productions, et plus particulièrement de récents travaux dans le domaine de la sculpture. Un catalogue monographique avec les textes de Adam Budak, Christopher Eamon, Marie Fraser, Béatrice Josse, Serge Murphy et Kevin Muhlen paraîtra en cours d’exposition.

Commissaire : Kevin Muhlen
Exposition du 29 janvier 2011 au 1er mai 2011. Vernissage le vendredi 28 janvier 2011 à 19 h 00.

______________________

With Half of the darkness, Pascal Grandmaison (born in 1975 ; lives and works in Montreal, Canada) is enjoying his first solo exhibition in Europe, having mostly previously exhibited in Canada and the United States.
The title of the exhibition refers to the eponymous imposing artwork installed in the former ballroomof Casino Luxembourg and composed of 356 photos in black and white placed on four low plinths. Half of the darkness condenses the artistic discourse of Pascal Grandmaison in recent years and weaves links with other (series of) artworks through a subtle game of formal and conceptual analogies.

At first sight, a vision of the whole imposes itself through the chromatic unity of the artwork, which reflects the artist’s predilection for tonalities based on variations of black and white. While the monochrome of the whole invites contemplation and meditation – notions that run through Grandmaison’s artwork like a thread – it above all enables an initial formal reading of the artwork, and relates to the origins of photography, the artist’s medium of predilection. The images come from books and documents from diverse archives, bearing witness to Grandmaison’s interest in the history of photo-graphy, which he revisits through its technique and function.

The photographic documents in Half of the darkness all stage the Human Being in relation to the environment he pretends to dominate and control. They thus reveal the subjective reality and the fictional universe the photographic medium creates, rather than providing an objective representation of the world. The deliberate presentation of negative shots is a conceptual allusion to the technique and artifice of photography but also relates to its democratisation thanks to the process of the negative, giving place to a profusion of images – as highlighted in Half of the darkness.
The ambiguity of the title Half of the darkness relates to an aspect of the formal representation of subjects by luminous impression, revealed here, paradoxically, by their chromatic inversion and through the reversal of viewpoint. On the other hand, it refers to the latent polarity in Grandmaison’s artwork as a whole, which manifests itself in the sweet tension of oppositional principles: light and dark, presence and absence, material and immaterial, force and fragility, reality and imaginary, distance and intimacy, gravity and weightlessness.

In general, the corpus of artworks – photographs, videos and sculptures – by Pascal Grandmaison is inscribed in a very particular formal universe, wholly united through an aesthetic harmony and a surprising visual coherence. The exhibition Half of the darkness presents a large number of new productions and, more particularly, of recent works in the field of sculpture. A monographic catalogue about Pascal Grandmaison, with texts by Adam Budak, Christopher Eamon, Marie Fraser, Béatrice Josse, Serge Murphy and Kevin Muhlen will be published during the exhibition.

2010 NOV 27 - JAN 08

PASCAL GRANDMAISON, GALERIE RENÉ BLOUIN

____________________PLUS D'INFO DANS / MORE INFO IN RECENT WORK MENU


10 SCULPTURES HYDROSTONE PLASTER, FIBERGLASS, STUDIO PHOTO BACKGROUND PAPER
42'' h x 34'' W x 24'' D
LIEN / LINK INFO: 2010 DESPERATE ISLAND


SOLEIL DIFFÉRÉ 2010, VIDEO HD, 18 MIN., STILLS VIDEO, Vue installation galerie René Blouin, Montreal


SOLEIL DIFFÉRÉ 2010, VIDEO HD, 18 MIN., STILLS VIDEO
LIEN / LINK INFO: 2010 SOLEIL DIFÉRRÉ

VOID VIEW 2010, 28 INK JET PRINT, 22.5'' h x 15'' W
LIEN / LINK INFO: 2010 VOID VIEW

2010, 11 MARCH - 18 APRIL

LUMIÈRE VISIBLE - 2004 - 2010, GALERIE SEQUENCE, CHICOUTIMI, QUEBEC


1- light my fiction, 2010 2- The neutrality escape, 2008

L'artiste est de passage à Saguenay pour nous présenter Lumière visible, une sélection de vidéos réalisées entre 2004 et 2010. Précisons que la sélection et la projection de ses vidéos s'inscrit en convergence au Festival REGARD sur le court métrage au Saguenay.

2010, jan. 7 - feb 6

THE INVERTED GHOST, JACK SHAINMAN GALLERY NEW YORK

JACK SHAINMAN GALLERY

PASCAL GRANDMAISON
The Inverted Ghost
January 7 - February 6, 2010

Opening reception: Thursday, January 7th, 6 - 8 pm

Jack Shainman Gallery is pleased to present Pascal Grandmaison's inaugural solo exhibition at the gallery and in New York.

Grandmaison refers to this exhibition (which includes a number of large-scale photographic diptychs and two films) as an exploration of reality and truth, how we deal with the transformation of fact, and how subjectiveness can create an illusion of the real. The title of the exhibition "The Inverted Ghost" posits the idea of the polarization between reality and fiction with the ghost alluding to both that which is hidden and that which is invisible. Six photographic diptychs of the same name visually present the "The Inverted Ghost" as an abstract monster-like form made of viscous black oil, split in two, its eyes vacuous holes. The color black represents what might lie beneath, (the inversion of ), the white sheet that typically gives the ghost it's form.

Two other photographic diptych's, Hoping the Light Will Save Us I and II, (both mirror images, one of an eye, the other of a hand extended bracing a rock), and a single photograph, Fake Imagery of a World Upside Down, (depicting a man falling from the ground as if gravity has been inversed), continue Grandmaison's exploration of the natural and supernatural worlds. All three works are inspired by "Moon Rocks" a book about the collection, storage, and study of moon rocks. Rock, which is physically solid, becomes a metaphor for fact. The moon, and the green and bluish tint of the images, refers to Wittgenstein's "Remarks on Color" and science-fiction. This constant pull between reality and fiction and dichotomies is typical of Grandmaison's work which grapples with the complexity of our physical and psychological existence.

Light My Fiction, the most recent of the two films on view, deals with the crossover between and evolution of physical and virtual forms of entertainment. Juxtaposing images from abandoned amusement parks including the one on Coney Island with those of video game consoles from different decades, Grandmaison shows how entertainment has been transformed from a relational experience to a singular game comprised of a complex arrangement of fictional time and virtual space. In The Neutrality Escape Grandmaison similarly takes equipment from another decade, the 16 mm movie camera, Eclair NPR, fabricated in 1963, as his subject. At the time many considered the Eclair movie camera the equivalent of independent cinema due to its portability, and due to the coincidence of its introduction in the medium with "cinema verite". Grandmaison uses the equally revolutionary freedom and acuity of today's camera to render the original mechanical and optical instrument as the power and force of liberty that was sought at the time of its invention.

Grandmaison uses the latest technology to explore the present and beyond while constantly referencing the past without a trace of nostalgia. With one foot grounded in reality and the other set free from gravity's pull he transforms "details of everyday objects into monumental objects fraught with ideas, he suggests a confluence of creative and mechanical processes. The things we invent or design - such as buildings, cameras, or books - are creative expressions. Like photographs, they help to frame our understanding of the world. Grandmaison's images remind us that we are the architects of our own perceptual limitations, and that the creative instinct is bound only by the limits of our own imaginations."

Gallery hours are Tuesday – Saturday from 10 am to 6 pm beginning January 7th. For additional information and photographic material please contact the gallery at info@jackshainman.com.
513 West 20th Street, New York

http://www.jackshainman.com/home.html

2010, 23 JAN - MARCH 21

CUE: ARTIST' VIDEO, VANCOUVER ART GALLERY, VANCOUVER

The Vancouver Art Gallery will turn its exterior into an open-air exhibition space with CUE: Artists’ Videos, a presentation of video art on the Gallery’s Robson Street façade.

CUE: Artists' Videos will feature many of the most innovative and compelling visual artists working in video and film today, including such internationally acclaimed artists as Fischli & Weiss, Gary Hill, William Kentridge, Kimsooja, Tim Lee, Myfanwy McLeod and Paul Wong. Seven programs range from works that address cinematic language in video to those that utilize performances made specifically for the camera, as well as works that examine the age of spectacle or speak to the everyday.

PROGRAM 1 OF 7
BORROWING FROM CINEMA
This program includes works that refer to the well-known aesthetic and narrative strategies of mainstream cinema. Increasingly since the 1990s, many video artists have adopted the conventions of Hollywood cinema by using cast and crew, sets, and high-end post-production, creating works of art that self-consciously comment on, and often critique, this dominant form.

Pascal Grandmaison, Neutrality Escape, 2008, 11'24"
Christian Marclay, Telephones, 1995, 7'30"
Bill Morrison, Light is Calling, 2004, 8'
Marcel Dzama, The Lotus Eaters Trailer, 2005-2007, 1'22"
Patrick Bernatchez, I Feel Cold Today, 2006-2007, 13'28"
Mark Lewis, Algonquin Park, September, 2001, 2'43"
Josh Azzarella, Untitled #100 (Fantasia), 2007-2009, 12'06"
Yang Fudong, Lock Again, 2004, 3'
Steve McQueen, Deadpan, 1997, 4'30"
Christoph Girardet and Matthias Müller, Play, 2003, 7'20"

VIDEO IN THE SHOW: THE NEUTRALITY ESCAPE, 2008


The neutrality escape, installation view, Vancouver Art Gallery, jan. 2010

WEB CATALOGUE HERE